COMPTE RENDU MISSION VIETNAM 2016

Chère Marraine, Cher Parrain,

P1020459

Les enfants de Mai Anh B.

Saïgon poursuit sans faillir son implacable développement. Ni la pollution, ni le trafic automobile, ni le bruit incessant n’ont raison de la fierté que les jeunes Saïgonnais affichent en évoquant leur ville en mouvement, comparable aux grandes villes asiatiques, symboles de réussite économique. Parmi ces jeunes, l’on retrouve bien évidemment ceux que vous parrainez et qui n’ont pourtant pas les moyens de profiter de tous les aspects de cette cité effervescente. Les distances d’un quartier à l’autre de Saïgon obligent des familles à se séparer, la mère vivant à un endroit pour être plus près de son emploi, le père vivant à l’opposé, les enfants se partageant entre les deux lorsqu’ils ne sont pas tout simplement confiés à des grands-parents ou à des oncles et tantes. Mais les jeunes étudiants veulent croire à une vie normale où la pauvreté n’aurait plus son mot à dire et où eux aussi feraient enfin partie d’un monde en marche. Grâce à votre soutien, le rêve devient de plus en plus fréquemment réalité. Ils font des études brillantes et c’est avec un grand plaisir que chaque année, nous rencontrons de jeunes diplômés épanouis, prêts à entrer dans la vie active le sourire aux lèvres et l’espoir chevillé au coeur. Si pour les parrains, c’est parfois triste de devoir se séparer d’eux après de longues années d’une relation privilégiée, c’est également une grande joie pour eux d’avoir contribué à la construction d’un beau parcours de vie.

Les enfants de Binh Loi.

Les enfants de Binh Loi.

Face aux situations dramatiques de certaines familles, les Soeurs font preuve d’une infinie bienveillance, ne lâchant rien de leur mission d’aide aux plus démunis dictée par leur congrégation, les Filles de la Charité de Saint-Vincent-de-Paul. Elles parcourent la ville pour rendre visite aux familles de vos filleuls, gérant elles-mêmes, pour les plus précaires, l’argent du parrainage, ce qui permet d’assurer au mieux la scolarité des en-fants. Malgré leur incroyable dévouement, il est cependant toujours parfois difficile d’aller contre la décision d’un enfant qui, répondant aux codes de responsabilité due aux aînés imposés par la culture vietnamienne, choisit d’arrêter l’école pour travailler et ainsi laisser sa chance à son petit frère ou sa petite soeur.

Les enfants de Binh Tan avec Soeur Jocelyne.

Les enfants de Binh Tan avec Soeur Jocelyne.

Devant l’efficacité, la probité et l’implication des Soeurs, il est une évidence pour nous que le parrainage de projet est devenu au Vietnam une nécessité plus absolue que le parrainage individuel. Les Soeurs sont au plus proche de la réalité des enfants en détresse et s’ajustent au quotidien à la situation de leurs familles. C’est ainsi qu’il nous semble aujourd’hui plus pertinent de favoriser le parrainage de projet qui offre aux Soeurs une plus grande marge de manoeuvre pour agir auprès d’un plus grand nombre d’enfants avec encore plus de justesse et de rigueur.

P1170955Les classes d’affection, placées sous la chaleureuse attention de Soeur Jocelyne, permettent aux enfants qui n’auraient jamais pu aller à l’école autrement (trop âgés, trop pauvres, pas de papiers, etc.) de suivre une scolarité du CP au CM2. Parmi ces classes, vous soutenez déjà Binh Loi et Binh Tan. Nous allons à présent proposer des parrainages pour celles de Cathédrale et de Mai Anh B. Tout comme dans les deux premières, les enfants bénéficient là d’un cadre rassurant et bienveillant ainsi que d’une éducation sérieuse. Et lorsqu’ils quittent la classe d’affection pour aller au collège et poursuivre leurs études supérieures, les Soeurs continuent de leur apporter soutien financier, moral et social. Vous pourrez ainsi avoir la certitude que votre aide permettra aux enfants dont s’occupent les Soeurs d’aller aussi loin que possible dans leurs études.

P1180059Grâce à vous, ce sont 179 enfants scolarisés qui sont parrainés au Vietnam et 57 parrainages de projet répartis entre les classes d’affection de Binh Loi et de Binh Tan. Comme vous l’avez compris, l’urgence vient aujourd’hui des quatre classes d’affection que nous soutenons et qui permettent de scolariser sans relâche de nombreux enfants nécessiteux ! Nous savons combien il est parfois difficile pour vous d’assurer votre propre parrainage mais votre engagement est essentiel pour aider ces enfants à croire en un avenir. Alors aidez-les en parlant des parrainages de Mission Enfance à vos proches !

Retrouvez les photos de cette mission 2016 ici ainsi que sur notre page Facebook Mission Enfance !

Aussi, pour tous ceux qui ne nous auraient pas encore communiqué leur adresse mail, n’hésitez pas à le faire, cela facilitera nos échanges.

Je me tiens à votre entière disposition si vous souhaitez d’autres informations et, pour ceux qui habitent notre région, je serai toujours ravie de vous  accueillir dans nos locaux.

Bien sincèrement,

Ce contenu a été publié dans Missions parrainage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.