COMPTE RENDU MISSION LIBAN MAI 2015

Chère Marraine, cher Parrain,

Quartier de Roueisset

Le Liban est suspendu, encore une fois, à un avenir incertain. Les réfugiés syriens et irakiens ne cessent d’affluer, l’Etat islamique est à ses portes, le bruit des combats voisins retentit dans la plaine de la Bekaa, faisant ressurgir les traumatismes d’un passé pas si lointain… Le pays se retrouve de nouveau au coeur d’une histoire régionale douloureuse et l’anxiété se lit sur le visage de tous. Nos partenaires sur place font face à des besoins de plus en plus grands, que ce soit pour soutenir la population libanaise éprouvée économiquement et moralement ou pour venir en aide aux réfugiés syriens dont la précarité s’accentue dramatiquement et dont l’espoir de retourner dans leur pays s’amenuise chaque jour. Dans ce contexte tendu, chaque enfant parrainé
constitue une lueur d’espoir et lorsque l’on voit les plus grands poursuivre leurs études universitaires ou achever leur cursus et les plus petits formuler le rêve d’un avenir florissant, votre générosité et votre fidèle soutien prennent alors tout leur sens.

Cours de karaté au centre de Roueisset.

Cours de karaté au centre de Roueisset.

Au centre situé dans le quartier très défavorisé de Roueisset en banlieue de Beyrouth, Soeur Aida et son équipe poursuivent avec détermination leur mission, même s’ils doivent malheureusement parfois refuser de nouveaux enfants, faute de place. En plus des activités du samedi, de l’étude de l’après-midi, des sorties et des camps d’été, le centre se concentre également sur l’« approche famille » et invite les parents à participer à des réunions pendant lesquelles ils peuvent librement échanger au sujet de leurs difficultés familiales, conjugales, économiques… Et, pour la plus grande joie de l’équipe, les pères répondent également présents ! Le dialogue, la communication et le partage qui résultent de ces sessions permettent ainsi de renforcer l’ensemble de la structure familiale. Sans le soutien des parents, il est en effet difficile de pouvoir aider efficacement les enfants dans leurs études et leur épanouissement.

Au foyer du Bon Pasteur à Séhailé, Soeur Marie et Soeur Rita continuent de lutter chaque jour pour redonner à leurs pensionnaires l’envie de rêver à un avenir meilleur. L’une de vos filleules, qui vient de terminer sa formation professionnelle de coiffure et qui devra prochainement quitter le foyer après y avoir vécu quatorze ans pour échapper à une famille partagée entre la prostitution et la drogue, nous disait que pendant toutes ces années passées au foyer, elle avait « appris à s’aimer, à aimer autrui et à vivre dans la dignité ». S’il est parfois difficile de venir en aide efficacement à toutes les jeunes filles en difficulté, certaines réussites revêtent un sens tout particulier et justifient à elles seules le combat que mènent les Soeurs au quotidien grâce à votre aide précieuse.

Dans les écoles de Saint-Vincent-de-Paul à Bourj Hammoud et de Saint-Joseph à Ajaltoun, les enfants bénéficient toujours d’une attention personnalisée, d’un enseignement de qualité et d’un environnement sécurisant.

Le centre de Deir el Ahmar situé dans la vallée de la Bekaa à l’est du Liban, outre les activités récréatives et le soutien scolaire, dispense l’école pour les enfants de réfugiés syriens le matin depuis deux ans à présent. Et les progrès se font déjà ressentir, tant en terme d’ap- prentissage que de comportement. Au début, l’équipe constatait beaucoup d’agressivité dans la cour de récréation. Aujourd’hui, grâce au programme d’éducation à la paix mis en place par l’équipe enseignante et sociale, les enfants ont pris de l’assurance, se sentent davantage en sécurité, les jeux se sont apaisés et ils arrivent à aller vers l’autre sans appréhension. Si leurs parents ont pour beaucoup perdu espoir de retrouver la vie qu’ils ont dû fuir, ces enfant portent en eux un avenir que tous espèrent moins tourmenté.

Grâce à vous, ce sont 171 enfants scolarisés qui sont parrainés au Liban. De la part de vos filleuls et des équipes sur place, je vous remercie de tout cœur pour votre générosité ! Ce sont encore aujourd’hui 20 enfants qui attendent de trouver un parrain. Mais l’urgence concerne également le centre de Deir el Ahmar, qui doit répondre chaque jour à un grand nombre de défis humains ! Nous savons combien il est parfois difficile pour vous d’assurer votre propre parrainage mais votre engagement est essentiel pour aider ces enfants à croire en un avenir. Alors aidez-les en parlant des parrainages de Mission Enfance à vos proches ! (http://mission.enfance.org/blog/2014/03/13/ parrainer-au-liban/)

Aussi, pour tous ceux qui ne nous auraient pas encore communiqué leur adresse mail, n’hésitez pas à le faire, cela facilitera nos échanges.

Je me tiens à votre entière disposition si vous souhaitez d’autres informations et, pour ceux qui habitent notre région, je serai toujours ravie de vous accueillir dans nos locaux.

Bien sincèrement,

Karine Drouet

Ce contenu a été publié dans Missions parrainage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.