Témoignages Arménie

Témoignage de Marie-Charlotte Julia à l’issue de sa mission en Arménie cet été 2012, dans le camp de vacances de soeur Arousiag :

« L’Arménie fut pour moi une très belle expérience, riche en rencontres et surprises. Durant ces 20 jours au cœur du centre d’accueil pour enfants de Tzargadzor, ma mission était d’enseigner à deux cent enfants la couture. J’ai été agréablement surprise par la quantité de matériels (fils de couleur, fils à bracelets brésiliens, boutons, rubans…) en provenance de France et issus de dons. Cela nous a permis de réaliser différents travaux que les enfants ont pu emporter avec eux. J’étais accompagnée de Tatev, jeune arménienne de seize ans qui était venue aider sa mère pour la gestion administrative. Nous avons pu réaliser des sacs à main, porte-clefs animaux en perles, des figurines brodées, de la pâte à sel, des bracelets dans tous les styles à la grande joie des enfants. Il n’a pas été toujours facile de jongler entre les enfants de sept ans et les adolescents de quinze ans, le temps d’apprentissage et la discipline étant tout à fait différents !

Les journées étaient similaires ; démarrant par une prière, suivie de la gymnastique en musique dans la cour, petit-déjeuner, puis cinq sessions de quarante-cinq minutes de cours.  Les jeux en plein-air se déroulaient l’après-midi ; les enfants avaient accès à des ballons et des raquettes en plastique et nous organisions des jeux collectifs. Le soir, durant une heure après le dîner, les enfants étaient regroupés dans la salle de spectacle où ils chantaient, participaient à des jeux ou bien lorsque c’était un soir de fête, un dessin animé était projeté.

Ce qui m’a le plus frappée est le sourire permanent des enfants. Ces deux semaines de vacances représentent un véritable répit dans leur vie difficile dont ils n’abordent jamais le sujet. Certains des enfants étaient orphelins et vivaient au sein de l’orphelinat de la Soeur Arousiag situé à Gyumri. D’autres avaient été confiés pour une durée indéterminée aux Soeurs. Enfin, la plupart étaient issus de familles nombreuses et n’avaient visiblement peu l’occasion de s’amuser durant l’année scolaire. Les rapports avec les adultes ont été difficiles les deux premiers jours mais très vite les enfants se sont habitués aux sourires et autres marques d’affection. Au camp, ils sont traités comme des rois, choyés et correctement nourris. Cependant, la discipline y est appliquée et respectée par tous les enfants ce qui permettait de mieux gérer les groupes, et de leur apprendre quelques règles souvent nouvelles pour eux.

Les adieux ont été déchirants, nous savons qu’ils attendront l’année prochaine avec excitation et impatience. Leurs rires et sourires sont ancrés dans mon cœur et ma tête ; je pense leur avoir apporté une vision différente de la jeunesse ainsi que du savoir-faire. En retour, ils m’ont donné beaucoup d’amour et j’ai développé un intérêt croissant pour la culture arménienne, ses traditions qui restent très fortes, sa cuisine pleine de saveurs. J’ai été frappée par l’étendue des paysages, ces plaines rocailleuses vides de toute installation humaine et des monts à perte de vue surplombés d’églises. »

Marie-Charlotte JULIA

Notre volontaire, Behnam Attar, part du 24 octobre prochain au 24 janvier 2013, travailler au sein du Centre Boghossian en Arménie et soutenir les actions éducatives de sœur Arousiag.